Rechercher sur le blog

mardi 4 septembre 2012

Relance du Tourisme : et si les Antilles devenaient une destination Gay-Friendly ?

En tombant sur une page présentant le Bakoua comme un hôtel Gay-friendly en Martinique, je me suis rappelé cette vidéo des réactions épidermiques de l'UMP Martinique face à l'adoption du mariage gay par le Parti-socialiste. Ainsi, au détour d'une conversation avec @karl_it (oui je dénonce) sur Twitter, je glissais déjà à l'époque, une idée qui ferait pâlir d'envie les plus visionnaires de nos responsables politiques antillais ou finiraient d'achever les dinosaures politiques que comptent ces îles. Pourquoi les Antilles Françaises ne misent-elles pas sur le tourisme gay-friendly pour  dynamiser un secteur touristique éternellement en berne ?


Noter que selon l'encyclopédie en ligne WIKIPEDIA, le Tourisme Gay ou (LGBT Tourism) correspond à une niche de marché du secteur touristique s'adressant à des personnes cherchant à voyager dans des destinations où ils pourront ouvertement afficher leur homosexualité et/ou des personnes souhaitant voyager en compagnie d'autres touristes gays
Si l'on ne devait s'intéresser qu'aux chiffres glacés, les raisons d'investir ce marché sont nombreuses :

  • Pour une fois, nos concurrents de la Caraïbe ne seraient pas plus doués que nous dans ce domaine
  • Nous serions les seules îles de la Caraïbe à investir et attirer ce marché de niche.  A noter que Tahiti ne nous a pas attendu pour investir sur ce marché, notamment pour attirer ses clientèles nord-américaines
  • Selon l'Institut du Tourisme Espagnol, les touristes homosexuels consacrent une plus grande partie de leur budget à leurs vacances et dépensent en moyenne 130€ / jour contre 100€ pour les hétérosexuels (sondage Institut du Tourisme Espagnol, 2010)
  • Aux Etats-Unis, on estime qu'ils disposent d'un pouvoir d'achat de 700 milliards de dollars, dépensant 65 milliars par an en vacances soit l'équivalent de 5% des recettes du tourisme aux USA. 
Plus récemment, le Tour-Opérateur Quiiky, sépcialisé dans les voyages à destination des LGBT, estimait que ce marché représentait près de 7% du chiffres d'affaires du tourisme Italien en 2012 soit environ 3,2 milliards d'euros

Au-delà des chiffres néanmoins, le tourisme gay est une branche du tourisme à part entière, avec ses offres et tour-opérateurs spécialisés (Gaytitude, BLB Tourisme, Gay-Vaison, Quiiky, Pink TRavel etc...), ses destinations et surtout, son poids croissant dans l'économie mondiale. Dès lors que les bénéfices sont en jeu, les langues se délient et les investissements sont plus faciles à se mettre en place et les billets, toujours verts eux, font oublier un comportement que certains jugeaient jusqu'ici inconcevables. Magique !

Entendons-nous, les Antilles sont encore loin de pouvoir attirer une telle clientèle mais à l'heure où la première marche contre l'homophobie a eu lieu à Fort-de-France, on peut rêver de voir les comportements évoluer.

Alors je me pose la question, et si les Antilles Françaises devenaient des destinations Gay-Friendly ?

Plus d'informations sur le marché touristique LGBT sur gayvoyageur.com

1 commentaire:

  1. Merci pour cet article. Même si le post date de quelques années, il est toujours très intéressant de le lire. Bravo pour votre projet de site internet. C’est intéressant et toujours captivant de le lire. Bravo!

    Gay Voyageur
    http://www.gayvoyageur.com

    RépondreSupprimer

Enrichissez cet article de vos propres réflexions

Vous aimerez peut-être

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...